4 grandes tendances du cloud computing en 2019

À l’heure où de nombreuses entreprises adoptent le cloud chaque jour sur la planète, il faut savoir que ce secteur va encore connaître des évolutions au cours de cette nouvelle année. D’ailleurs, voici 4 grandes tendances que devraient accompagner le cloud computing en 2019.

Toujours plus d’investissements dans le cloud computing en 2019

Bien que le cloud fasse beaucoup parler de lui ces derniers mois, il est une technologie toute « neuve » dont le potentiel est loin (très loin même) d’avoir été entièrement exploité. Ceci explique que les investissements dans le cloud computing vont encore augmenter pour franchir la barre des 300 milliards de dollars.

Ces investissements massifs devraient s’accompagner d’un recours beaucoup plus fréquent aux sociétés de consulting spécialisées dans le cloud et capables d’accompagner les entreprises dans la configuration de leur environnement mais aussi dans leur prise de décision stratégique.

Le cloud hybride au sommet

Ce devrait incontestablement être la tendance majeure du cloud computing en 2019. Eh oui, parce qu’il combine les avantages du cloud privé et du cloud public (en savoir plus sur les avantages et inconvénients du cloud hybride), le cloud hybride devrait séduire un grand nombre d’entreprises.

Aussi, les fournisseurs devraient batailler pour capter des parts de marché. Microsoft et IBM, les actuels leaders de ce segment de marché auront ainsi fort à faire pour lutter contre AWS ou Google Cloud (aller plus loin en découvrant qui sont les rois du cloud) qui déploie des moyens conséquents pour combler leur retard et s’imposer.

Une capacité de stockage qui augmente encore et toujours

Alors que la capacité de stockage a quasiment doublé entre 2017 et 2018 pour se fixer à 1,1 zettabytes, tout laisse penser qu’en 2019, elle devrait faire de même pour approcher les 2,2 zettabytes.

Cela signifie donc que de nouveaux datacenters vont sortir de terre mais aussi que les avancées technologiques en matière de serveurs vont permettre de stocker davantage de données par m2 de datacenters.

Oracle, stop ou encore ?

Aujourd’hui distancé sur le marché du cloud, le géant américain Oracle n’a pas dit son dernier mot et entend bien exister à nouveau.

Pour autant, il apparaît incapable de rivaliser avec les géants du cloud computing en 2019. Par conséquent, il serait bien inspiré de chercher à s’imposer sur un marché de niche où ses solutions seront appréciées pour leurs qualités et leurs spécificités.

Dans le cas contraire, Oracle pourrait bien battre de l’aile et 2019 pourrait marquer la fin d’une entreprise emblématique de la tech mondiale. Mais gageons que tel le phénix, Oracle saura renaître de ses cendres…

Une réponse sur “4 grandes tendances du cloud computing en 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.