Les ERP dans le cloud, un choix pertinent ?

À l’heure où les ERP dans le cloud séduisent un nombre croissant d’entreprises, beaucoup se demandent encore si prendre cette voie est une bonne décision stratégique. Il faut dire que s’ils ont de vrais atouts à offrir, les inconvénients qui les accompagnent ont encore de quoi effrayer. C’est d’ailleurs ce que révèle la dernière étude de la Cloud Security Alliance (CSA)…

Les ERP dans le cloud ont le vent en poupe

Dans sa dernière étude, la Cloud Security Alliance, une organisation à but non lucratif chargée de « promouvoir les meilleures pratiques pour garantir la sécurité du cloud », s’est intéressée à une tendance en plein boom : l’intégration des ERP dans le cloud.

En effet, pour l’heure, 2 entreprises sur 3 ont entrepris voire finalisé la migration de leur ERP dans le cloud et beaucoup d’autres devraient encore suivre. Preuve en est, les dépenses dans les systèmes ERP dans le cloud pourraient atteindre 30 milliards dès 2021.

Pour justifier cette tendance forte du marché, les chefs d’entreprise annoncent plusieurs atouts accompagnant ce type de migration. 65 % justifient ce choix par la flexibilité qu’elle apporte, 61 % parlent de réduction des coûts alors que 49 % mettent en avant l’argument sécuritaire, les mises à jour des fournisseurs étant déployées automatiquement.

Des points noirs subsistent

Même si les ERP dans le cloud rencontrent un franc succès, certains points freinent encore certaines entreprises au moment de franchir le pas.

65 % des répondants à l’étude de la Cloud Security Alliance admettent ainsi que la migration de leurs données sensibles dans le cloud n’est pas sans poser de problèmes. Il faut dire que le recours à des outils de chiffrement ou de contrôles d’accès est très contraignant puisqu’il oblige souvent une entreprise à réorganiser l’architecture de leurs systèmes selon les environnements cloud.

Si la sécurité (hors migration) est aussi un argument avancé par certains répondants, il ne tient pas réellement puisque dans la réalité, 95 % des problèmes de sécurité dans le cloud trouvent leurs origines dans une erreur d’un opérateur humain.

De nombreux répondants estiment aussi que les problèmes de conformité sont fréquents et que le délai de migration, souvent plus long que celui prévu, peut perturber l’activité de l’entreprise, en particulier si cette dernière organise régulièrement des opérations commerciales.

Autant dire que même si l’ERP dans le cloud se démocratise, tout est encore loin d’être parfait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.