Toujours plus de dépenses en équipements d’infrastructures de datacenters

À l’heure où le marché du cloud pèse désormais 250 milliards de dollars, c’est tout un secteur qui profite de ce boom. Sans surprise, les chiffres relatifs aux dépenses en équipements d’infrastructures de datacenters fournis par le Synergy Research Group pour 2018 sont ainsi excellents.

Des dépenses en équipements d’infrastructures de datacenters en hausse de 17 %

Selon Synergy Research Group, le montant des dépenses en équipements d’infrastructures de datacenters aurait bondi de 17 % en 2018 par rapport à 2017.

Cette tendance majeure trouve ses principales explications dans la demande croissante de services de cloud public (découvrir les prévisions pour le cloud public d’ici 2022) d’une part et dans le besoin de configurations plus évoluées d’autre part.

En effet, les dépenses en équipements liées aux infrastructures de cloud public ont augmenté de 30 %, celles liées aux infrastructures de cloud privé affichent une belle croissance de 23 % alors que celles liées aux infrastructures traditionnelles connaissent un déclin marginal.

Au total, ce sont en tout cas 150 milliards de dollars qui ont été dépensés en 2018 dans les équipements d’infrastructures de datacenter à savoir matériel informatique, serveurs, solutions de sauvegarde, logiciels ou encore équipements réseaux.

Dell EMC toujours seul au monde

Rencontrant un franc succès avec son offre de serveurs et de solutions de stockage, Dell EMC reste le leader incontesté de ce marché. Or, tout indique qu’il devrait le rester encore longtemps.

Derrière, on trouve l’Américain Cisco qui occupe le rang de n° 1 sur le segment des équipements réseaux.

Microsoft complète le podium en tirant principalement profit de ses systèmes d’exploitation (Windows en tête) et de ses applications de virtualisation très appréciées.

Mais derrière ce trio, il y a du beau monde et deux sociétés chinoises, Inspur et Huawei, font le forcing pour rattraper leur retard. Elles enregistrent d’ailleurs une croissance record de leur chiffre d’affaires en la matière pour l’année 2018. Toutefois, elles sont encore loin des cadors et devront d’abord lutter avec IBM, HPE ou Oracle pour les places d’honneur avant d’espérer mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.