Cloud gaming : Google veut sa part du gâteau

Alors que de nombreux acteurs issus de l’univers du jeu vidéo portent actuellement des projets dans le cloud (voir notre article consacré au projet Atlas d’Electronic Arts), voilà que la logique inverse commence à s’appliquer. Ainsi, le géant mondial Google espère bien se faire une place sur le marché du cloud gaming.

Google à l’assaut du marché du cloud gaming ?

Depuis de longs mois maintenant, des rumeurs laissaient entendre une volonté de Google de se lancer à l’assaut du marché du cloud gaming. Un partenariat avec Ubisoft pour proposer Assassin’s Creed Odyssey aux internautes américains depuis Chrome a d’ailleurs récemment été signé et a semblé confirmer ces rumeurs.

Il paraît effectivement très plausible que Google veuille profiter des opportunités offertes par ce marché à fort potentiel. Seulement voilà, l’entreprise a beau être un géant de l’Internet, certains défis seront complexes à relever, le streaming de jeux vidéo nécessitant une latence qui ne peut dépasser quelques millisecondes à la différence du streaming vidéo traditionnel. Mais gageons que la firme de Mountain View sera capable de surmonter ce type d’obstacles.

Ceci est d’autant plus vrai qu’elle a aussi de forts atouts à faire valoir. Par exemple, elle dispose déjà d’une forte communauté de gamers via sa plateforme de vidéos en ligne YouTube.

Reste maintenant à voir si après le viewing et le casual gaming mobile, Google est aussi capable de s’imposer sur le marché du casual gaming.

Un catalogue de jeux vidéo accessible par abonnement ?

Afin de s’imposer dans l’univers du jeu vidéo, Google aspire à disrupter le marché. Pour ce faire, la firme de Mountain View envisagerait de créer un « Netflix du jeu vidéo ». Autrement dit, elle voudrait proposer une plateforme de jeux donnant un accès à ces derniers en échange du paiement d’un abonnement.

Déjà proposées par Steam ou le PlayStation Network (PSN), ces versions digitales rencontrent un franc succès auprès des joueurs. Aussi, si Google parvenait, comme il l’espère, à contourner la nécessité d’acheter une console pour jouer, c’est assurément tout le business vidéoludique qui serait bouleversé.

Il sera toutefois compliqué pour Google d’aller au bout des choses car l’envie du géant américain de s’imposer sur le marché du cloud gaming devrait trouver sur sa route un obstacle de poids en la personne des éditeurs de jeux vidéo. Tous ou presque sont effectivement partenaires avec des constructeurs de consoles de jeux et n’ont donc pas de vrai intérêt à alimenter le futur catalogue de la firme américaine. Or, sans catalogue attractif, difficile à Google de pouvoir rivaliser avec des acteurs solidement installés sur le marché et ayant su créer un lien avec les gamers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.