Comment créer des applications natives pour le cloud ?

Alors que les applications migrées vers le cloud (en savoir plus sur la migration des applications dans le cloud) n’exploitent jamais pleinement les caractéristiques de ce dernier, les applications natives spécifiquement conçues pour le cloud peuvent y parvenir. Seulement voilà, il n’est pas toujours simple de créer des applications natives pour le cloud. Heureusement, le spécialiste de l’open-source Red Hat a imaginé un livre blanc permettant de le faire, et ce en 8 étapes. Découvrons donc comment procéder…

1 / Tendre vers le DevOps

La première étape vers la création d’applications natives pour le cloud est indiscutablement de veiller à ce que vos collaborateurs soient prêts à tendre vers le DevOps c’est-à-dire vers des pratiques où le développement logiciel et l’administration des infrastructures informatiques ne font qu’un.

2 / Accélérer les applications monolithiques existantes

Afin que vos équipes se familiarisent au cloud, il est pertinent de refondre les applications monolithiques, et ce dans le but qu’elles tirent davantage profit des performances offertes par le « nuage ».

3 / Avoir recours aux services applicatifs dans le cloud

Le cloud embarque de nombreux services « prêts à être utilisés ». Aussi, n’hésitez pas y avoir recours pour accélérer la phase de développement. Vous auriez tort de passer à côté d’outils souvent très performants.

4 / Choisir les outils adaptés à vos besoins

Afin que les développeurs soient dans les meilleures conditions pour travailler, veillez à ce que la plateforme cloud mise en place offre bien les outils dont ces derniers ont besoin.

5 / Fournir une infrastructure à la demande

Il est essentiel que les développeurs puissent accéder à l’infrastructure quand ils le veulent. Veillez donc à leur laisser un accès libre en continu de sorte qu’ils puissent toujours trouver ce qu’ils sont venus chercher.

6 / Automatiser les processus réplicables

Le temps est précieux pour une entreprise. Aussi, faites gagner du temps à vos collaborateurs en leur donnant la possibilité d’automatiser aisément tous les processus qui nécessitent une réplication.

7 / Bien anticiper l’intégration et le déploiement dans le cloud

Dès lors que les applications natives pour le cloud ont été développées, il faut penser à leur livraison puis à leur déploiement. Pour ce faire, des outils d’intégration peuvent être utilisés avant que des techniques de déploiement déjà éprouvées ne viennent garantir qu’elles pourront être prochainement utilisées.

8 / Evoluer vers des architectures plus modulaires

A vous de voir quelle architecture retenir pour votre entreprise mais l’idéal, à terme, est que plusieurs processus puissent être utilisés par des applications différentes. Pour ce faire, il faut généralement que les applications natives pour le cloud puissent être scindées en de tous petits composants, une donnée que les développeurs doivent prendre en considération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.